Terra Incognita – Serge Perrotin – Chami – Épisode 2

Terra Incognita – Épisode 2

12274320_984193268312246_4299719636003103216_nAngoulême 2003. Deux ans se sont écoulés depuis ma rencontre avec Yves Chelet, le fondateur des éditions Nucléa. Ces deux années auront été nécessaires pour accoucher de ce Terra Incognita 1. Deux ans pendant lesquels Nuclea a changé de propriétaire et est devenue Nuclea2 (lire post précédent). Notre album est annoncé en librairie pour fin Janvier. L’appréhension est double car nous n’avons pas reçu nos exemplaires d’auteurs et allons découvrir notre « bébé » en arrivant à Angoulême. Sera-t-il bien imprimé ? Le rendu des couleurs (et des noirs) sera-t-il satisfaisant ? Le façonnage sera-t-il à la hauteur de ce que nous espérons ? Mais l’appréhension est double car ce premier Angoulême sera également pour Bernard son baptême de la dédicace…

Le stand Nuclea2 est réduit mais très esthétique. Nous découvrons la couverture de l’album (et sa pulpeuse héroïne) imprimée sur un panneau de 1mx2m. Une caméra a été installée à la verticale de la table afin de filmer les dédicaces et les projeter sur un écran (sueurs froides de l’ami Bernard…). Nous ne sommes pas seuls. Nuclea2 lancent ces trois premiers titres : les frères Peru signent le T1 de leur trilogie Shaman et Naïts, le T3 de Lotus de Jade.

Nous arrivons le Vendredi après-midi et découvrons une pile de deux cent Terra Incognita. Nous parcourons fébrilement un exemplaire, en silence, dans notre coin. On se regarde. Grand ouf de soulagement ; l’album est splendide et parfaitement imprimé. Mais le temps n’est pas à l’auto-congratulation ; le patron nous annonce que des albums ont été réservés et que nous devons les dédicacer. Petit moment de stress chez l’ami Bernard au moment de s’installer sous la caméra. On décide alors de s’envoyer un verre au bar pour arroser l’album et se donner du cœur à l’ouvrage. On rejoint ensuite notre table. Une table que nous quitterons le Dimanche après-midi après avoir dédicacé les deux cents exemplaires…

Tags: , , , , , , , ,

Serge Perrotin – Chami – Terra Incognita – Episode 1

Serge Perrotin – Chami – Terra Incognita – Episode 1

12239931_980777585320481_3545860683461294507_nDébut des années 2000. Satisfaits de notre mise en jambes sur un récit court (voir post précédent), avec Bernard Chami nous décidons d’attaquer la réalisation des premières pages du tome 1 de la série Terra Incognita. Cinq planches qui figureront dans le dossier que nous enverrons aux éditeurs. Nous prenons notre temps. Nous souhaitons mettre toutes les chances de notre côté. Bernard dessine sur des grands formats et je le pousse vers un travail de plus en plus réaliste. On storyboarde, on esquisse (enfin, surtout lui:-) on échange, on rature, on recommence… Nous nous voyons une fois par semaine au cours d’un footing suivi d’échanges passionnés autour du futur album. Nous en sommes sûrs, cette fois-ci sera la bonne, le contrat sera au bout du chemin…

Les personnages principaux s’incarnent progressivement et nous avons bientôt cinq pages de belle facture. Nous demandons à l’ami Jean Verney de mettre en couleurs quelques planches afin de donner plus de poids au dossier. Nous envoyons le tout aux éditeurs de la place. Les « gros » ne répondent pas ou déclinent. Mais très vite, deux « petits » se manifestent. Il s’agit de deux nouvelle structures : Nucléa et Pointe noire. Nucléa vient d’avoir son premier succès avec le tome 1 de la série Merlin. Nous aimons le façonnage des livres et les maquettes de cet éditeur. De plus, leur ligne éditoriale nous semble plus cohérente que celle de Pointe noire. Nous optons donc pour Nucléa. Je rencontre son patron, Yves Chelet, au festival d’Angoulême 2001. Chelet est un honnête homme, animateur des éditions Nucléon, qui se lance dans l’édition de bandes dessinées alors qu’il pourrait profiter pleinement de sa retraite de scientifique. Nous tombons vite d’accord et je reprends le chemin de la Vendée avec un contrat en bonne et due forme.

Galvanisé, Bernard, s’investit corps et âme dans la réalisation de l’album. Celui-ci est bien avancé lorsque – coup de tonnerre – nous apprenons qu’Yves Chelet vient de vendre Nucléa. Le repreneur s’appelle Jean-Baptiste Gilou, ex directeur des Humanoïdes associés et responsable des éditions La Sirène et Horizon illimité. Nous sentons venir le vent du boulet car un album signé, mais non terminé, est toujours fragilisé par rapport à ceux qui ont déjà trouvé leur public. De plus, ce choix artistique étant celui du fondateur de la maison qu’en sera-t-il des goûts du repreneur ? Nos craintes sont vite dissipées car le nouveau patron a repris la totalité du catalogue de la maison. Catalogue comprenant les albums parus et ceux à paraître. De plus, JB Gilou que je rencontre rapidement, me dit apprécier notre travail. Nous pouvons terminer sereinement notre Terre Incognita 1. Il paraîtra sous un label qui s’appelle désormais Nuclea2…

Source : Facebook Serge Perrotin

Tags: , , , , , ,

Interview de Chami et Serge Perrotin au Printemps du Livre de Montaigu

aaa

 

Pour écouter l’interview, cliquer ici

Terra Incognita Tome 5 Malintzin

terra-incognita--couvVient de tomber tout droit des studios de l’éditeur Monkey Verde la couverture du tome cinq du cycle 2 de la série Terra Incognita  intitulé « Malintzin » et nous sommes heureux de vous la présenter.

BD d’anticipation, ce 5ème tome est dessiné par Bry qui gère aussi la mise en couleur comme ce fut le cas pour le tome 4 sous la directive du scénariste Serge Perrotin. Le cycle 2 est la genèse du cycle 1.

En savoir plus sur la fiche de présentation de l’album sur le site des Éditions P’tit Louis.

Tags: , , , , , , , , , ,

Les personnages du Terra incognita 5 : Iris

Nous continuons notre découverte des personnages du second cycle avec Iris, la compagne de Jean-Baptiste le Naëc (présenté précédemment sur le blog).

Pour ce T5, Iris, jeune femme quittée par Jean-Baptiste au T4, va découvrir les aventures de ce dernier au travers d’un témoignage écrit et confié au futur par l’intermédiaire de la tombe du Prince Pakal (découverte par l’archéologue Alberto Ruz, au Mexique, en 1954)…

Iris

Serge Perrotin, Chami : la série BD Terra Incognita – 1er cycle

Serge Perrotin, Chami : la série BD Terra Incognita – 1er cycle Sous la nouvelle bannière « les éditions Monkey Verde » les lecteurs découvriront 4 ouvrages de la sérieTerra Incognita, scénarisée par Serge Perrotin et dessinée par Chami. Ces deux vendéens présentent une série dans le genre « anticipation » dont le premier cycle est composé de 3 ouvrages. Série qui est plébiscitée par de nombreuses revues et sites professionnels du monde de la bande dessinée comme : BD Gest, Actua BD, Planète BD, Auracan, BD Sélection…

 Voici l’histoire :

2154, une civilisation terrienne est en agonie. Les grands conglomérats commerciaux et les puissances dominantes s’affrontent dans une guerre sans merci et qui conduit ainsi inexorablement l’espèce humaine vers son anéantissement définitif.

Erwan le Naec, un journaliste d’investigation, relié aux satellites d’observation, enregistre la répétition d’étranges phénomènes : des individus disparaissent subitement, « happés » par un mystérieux rayon lumineux venu des étoiles. Mais voilà, ils ne semblent pas être choisis au hasard. Tous sont des descendants des civilisations fondatrices de l’humanité…

En images, le premier cycle dont les titres sont : Les survivants, Hozro et Retours

perrotin-chami-terra-incognita -tome-1perrotin-chami-terra- incognita t1 chami-perrotin-terra-incognita-tome-2 chami-perrotin-terra-incognita-t-2

Terra-incognita-tome-3 Terra-incognita -t-3  serge-perrotin-Terra-incognitaserge-perrotin-Terra-incognita-t-4

Pour en savoir plus deux adresses : Le site de l’éditeur Monkey Verde et la page de présentation des éditions P’TIT LOUIS

Bonne découverte à tous

Bruno

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les personnages du Terra incognita 5…

En premier, nous allons vous présenter les personnages de ce 5ème album. Commençons par Jean-Baptiste Le Naëc, le héros du second cycle :

Amoureux des peuples indiens et des civilisations précolombiennes, utopiste, épris d’absolu, il refuse la lente érosion de sa vie de couple et rejette le modèle de vie des sociétés occidentales. Il parcourt le Mexique à la recherche d’une paix intérieure qu’il pense trouver auprès des populations indigènes. Il essaye de mettre en harmonie ses idéaux et son quotidien. Les Indiens l’appellent Juan ou le Gringo Perdido.

Les dessins ci-dessous sont de BRY, notre coloriste du T4 qui reprend également la partie dessin pour ce T5. La reprise de personnages est un exercice particulièrement délicat. Il faut reconnaître les personnages sans pour autant que l’artiste abdique ce qui fait son propre style, son identité. BRY franchit l’obstacle avec brio…

Juan

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans le blog de Terra Incognita !